Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 05:00

Les tentations de Jésus au désert (Mt 4,1-11)

« Jésus est conduit au désert » : nous y voilà nous aussi au désert, pour le carême ! Etre conduit au désert, ce n’est pas forcément partir à 1000 km de chez toi. C’est aller – avec un bon guide, l’Esprit Saint - un peu plus en profondeur : une soirée libre et de silence par semaine pour lire la Parole de Dieu, les 10 mn de prières silencieuses par jour, au moins un geste de charité quotidien, le jeûne de nourriture et de ce qui monopolise mes énergies (tabac, écrans divers, …) … en fait, l’ordinaire d’une vie chrétienne normalement constituée mais comme on oublie vite : le carême nous (re)donne cette joie de nous (re)plonger en Dieu pour mieux L’aimer et aimer nos frères et nous-mêmes par la même occasion.

Que signifie « être tenté » ? Nous sommes attirés par ce qui éphémère, ce qui est brillant, flatteur ... Il y a un combat, celui de la liberté. Au sens chrétien, la liberté n’est pas de faire ou le bien ou le mal, mais de chercher le Bien véritable qui rend libre par rapport à ce qui est illusoire et transitoire. Par exemple, être attiré par son apparence au point de porter une attention démesurée aux modes et habits ; ne pas quitter son écran de télévision ou d’ordinateur branché sur Internet, au détriment des relations avec autrui ; l’activisme au détriment de la prière pour laquelle je n’ai pas de goût … Ce sont nos tentations humaines qui ont une racine commune que l’évangile d’aujourd’hui met en évidence.

L’évangile met bien en évidence le mécanisme de toute tentation : d’abord, mettre en doute et se focaliser sur le manque - « Si tu es le Fils de Dieu » ; puis, le doute acquis, la méfiance s’installe, voire le mépris, ne comptant que sur soi et son désir insatisfait ; enfin, une fausse promesse, illusoire, est acceptée : « vous serez comme des dieux ». Les tentations visent à couper le Fils de son Père en mettant à l’épreuve sa qualité de fils.

Le carême est le moment favorable pour repérer toutes les attaches qui nous détournent de Dieu. Le jeûne, la prière et le partage nous révèlent ces attaches : engageons-nous résolument sur le chemin de la disponibilité au don de Dieu.

Je vous laisse avec la prière du Carême attribuée à saint Éphrem le Syrien (+373).

« Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination etde vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi, donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

car tu es béni aux siècles des siècles ».

Amen.

Vous pouvez retrouvez l'ensemble du carnet de carême

Partager cet article

Repost 0
Published by GSF
commenter cet article

commentaires