Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 05:00

Avec la résurrection de Lazare nous sommes au cœur de notre carême : expérimenter nous aussi la Résurrection. Quarante jours après le mercredi des cendres nous ne fêtons pas la fin du carême, nous fêtons Pâques! Jésus est vivant et je veux être plus vivant avec Lui pour Pâques!

Pour bien commencer notre carême, demandons la grâce de comprendre à quel point notre cœur a besoin d'être transformé par la puissance de la Résurrection.

"Heureux qui accueille en frères amis ou ennemis, Il verra toute chose comme un don du Seigneur" est le thème de notre semaine.

Justement un bon indicateur du degré de transformation de mon cœur est l'amour que j'ai pour mon ennemi. En effet, quand nos amis sont proches de nous et que nous sommes en bon termes, rien ne peut nous rendre conscient de nos pensées négatives. Inversement lorsqu'on nous combat et nous critique durement, nous avons accès à une connaissance de nous-mêmes et nous pouvons juger la qualité de notre amour. Je n'irai pas jusqu'à dire que nos ennemis sont nos plus grand maîtres mais ils nous permettent de tester notre force, notre tolérance, notre accueil. Quel service ils nous rendent! Cependant, nous devons préciser que si notre Seigneur nous demande d'aimer nos ennemis, il ne nous demande pas de vivre avec. Une juste distance est à trouver avec ces frères et sœurs si particuliers pour nos vies.

Nos ennemis nous sont donc douloureusement précieux en ce début de carême en nous enseignant d'où nous devons partir pour nos 40 jours de pèlerinage intérieur. Il peut nous sembler que nous partons de loin et nous pouvons même avoir l'impression de n'être jamais réellement partis. Loin de nous décourager, cette expérience de l'ennemi nous dit que c'est vraiment la grâce à l'œuvre en nous qui est importante et non nos efforts pour diminuer notre consommation de sucreries.

Prions pour nos ennemis, aimons-les dans une juste distance et remercions le Seigneur pour cette occasion de conversion où la puissance de transformation de sa Résurrection est à l'œuvre réellement en nous. Puissions-nous, cette année, vivre une Pâques réellement transformante, nous rendant plus vivants et meilleurs!

Partager cet article

Repost 0
Published by GSF
commenter cet article

commentaires