Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 23:04

« Il est beau Jésus dans sa Passion,

quand il n’a pas peur de la mort ».

En ce Vendredi Saint, je te propose d’entrer dans le mystère de l’Amour, d’une manière particulière. On peut être tenté de contempler la Passion de Jésus en restant figé sur les souffrances physiques. Il y a des représentations de la Passion qui sont d’ailleurs un véritable festival d’hémoglobine !

Contempler Jésus dans sa Passion, c’est aussi contempler l’extrême de l’Amour, mais comme Lui l’a vécu, pas comme nous le voyons d’abord, c’est à dire sans dolorisme et sans résignation. C’est entrer dans les sentiments de Jésus qui achève la Victoire de l’Amour.

Enfin, dans un être humain, l’Amour peut aller dans le don le plus total. Ce qui est premier, c’est la victoire de l’Amour : c’est pour cette raison que nous nous arrêtons pour regarder Jésus dans sa Passion. Sainte Claire le dit bien « Regarde-le, médite-le, contemple-le… ». Arrête-toi pour Le regarder te sauver ; approche-toi pour saisir à quel point il est soucieux de ton bonheur. Là, tu retrouves Dieu, pour apprendre de Lui comment aimer.

Au pied de la Croix apparaissent souvent des peurs, des refus, mes manques, des pardons difficiles à donner, mes blessures, mes nœuds. Marie est là. Jésus ne te demande rien, sinon d’accueillir le don de son Amour et c’est à la mesure de l’ouverture de ton cœur que Lui va déployer cette capacité d’aimer en toi. C’est l’expérience de l’amertume transformée en douceur que Marie a pu expérimenter « Femme, voici ton Fils … ».

Elle accueille la parole de son Fils, dans la douleur d’une mère qui le voit s’éteindre. Mais peu à peu, la douceur envahit ce cœur de Mère car il s’élargit à chaque homme, à toi, à moi ! La force de la foi est à demander pour consentir à perdre et pour s’ouvrir à la vie divine.

Contempler Jésus dans sa Passion, c’est apprendre à célébrer la victoire, au pied de la Croix, lorsque je perds, lorsque vient l’échec ou l’incompréhension, pour découvrir la vraie relation du Fils qui se jette éperdument vers le Père « En tes mains, je remets mon esprit ».

Pistes de réflexion:

Célébration de la Passion : c’est la seule journée dansl’année où il n’y a aucune Eucharistie célébrée. C’est donc une célébration particulière où toute notre attention est centrée sur Jésus Sauveur. Je t’invite à lire et à méditer, avant de t’y rendre, sur la longue prière universelle, en présentant au Père par Jésus toutes ces intentions.

Prends un temps de prière devant un Crucifix et place-toi sur la Croix avec Jésus en méditant ces paroles « Père, entre tes mains, je remets mon esprit ».

Prends un « 20 minutes » d’oraison sur le Psaume 31 en entrant dans les sentiments de Jésus.

Organise ta journée en choisissant 3 ou 4 moments où tu te poses, pour méditer sur une étape de la Passion de Jésus (exemple : à 7 heures, Jésus est devant Pilate puis Hérode ; à 11 heures, c’est le portement de croix).

Partager cet article

Repost 0
Published by GSF
commenter cet article

commentaires