Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 06:31

Mes chers jeunes,

 

Je sais combien cela vous attriste de voir vos parents se disputer devant vous : à table, en voiture ou bien où que ce soit dans la maison. Je sais combien ces querelles qui opposent vos parents vous désorientent, vous désillusionnent et vous découragent, en profondeur et dans le silence. 
Il en est dans la communauté, la société, le pays comme à la maison. Tandis que vos parents attachés à l'Eglise et ceux qui sont au gouvernement se « querellent » de nouveau en public à propos de questions de contraception, d'avortement et de contrôle des naissances, je m'inquiète de ce que vous puissiez être laissés au bord du chemin, une fois de plus, tels des spectateurs inutiles. Peut-être commencerez vous à dire : « Voilà, ils recommencent », et vous éloigner en colère, perplexes et trompés. Peur-être vous rebellerez-vous contre l'autorité, en devenant cyniques à l'égard de la société parce que nous, vos adultes, n'arrivons pas à nous mettre d'accord. 
Si nos rassemblements et nos échanges durs vous blessent, pardonnez-nous, nous, vos anciens. Ce n'est certainement pas notre propos de vous causer une quelconque détresse ni de vous inciter au découragement. Croyez-moi, mes chers fils et filles, nous vos anciens dans l'Eglise, nous prenons position contre la contraception et l'avortement parce que nous vous aimons, nous aimons Dieu et nous aimons ses commandements. Notre faute est peut-être de n'avoir pas dit très clairement, d'emblée, que nous ne nous battons pas pour l'emporter face à autrui. Cette querelle n'est pas pour nous. Elle est pour vous. Je me tiens debout pour vous défendre. Nous combattons l'erreur pour que vous ne soyez pas induits en erreur. Nous combattons la contraception parce que nous savons qu'elle peut endommager votre âme. Croyez-moi. La contraception, c'est la corruption. 
Vous avez entendu le candidat, aujourd'hui président, Noynoy Aquino, mener sa campagne. « Kung walang corrupt, walang mahirap ! » Il a été élu à une majorité écrasante parce qu'il disait ce que nous portions en nos cœurs. La corruption est le cancer des Philippines, qui nous empêche de grandir. Quand il se désignait comme notre Boss, nous l'acclamions. Lorsqu'il a proscrit le wang wang dans la rue et le wang wang moral dans la bureaucratie, nous avons cru en sa vision. 
Mes chers jeunes, la contraception, c'est la corruption. L'utilisation de fonds publics, l'argent du contribuable, pour distribuer des pilules contraceptives, c'est de la corruption. Les pilules contraceptives nous enseignent ceci :  « C'est bien d'avoir des relations sexuelles avec quelqu'un, pourvu que vous soyez à l'abri des bébés. Les bébés, c'est casse-pieds. » Une culture de contraception voit dans les bébés les raisons de notre pauvreté. Le contrôle des naissances, disent-ils, cela équivaut à davantage de nourriture, davantage de classes, plus de logements et une meilleure santé pour les femmes. Si les bébés sont la cause de la pauvreté, sommes nous-en train de dire : « Kung walang anak, walang marihap ? »  (Pas de bébé, pas de problème ?) Cela ne rime pas parce que ce n'est pas vrai. Nous pourrions avoir davantage de classes, de nourriture, de travail et d'hôpitaux, si nous étions moins corrompus. Renvoyez les fonctionnaires corrompus, pas les bébés ! Mes chers jeunes, votre naissance n'était pas une erreur. Votre naissance, c'était un don de Dieu à nous autres, vos anciens. Vous n'êtes pas le problème. Vous êtes notre bénédiction. Le problème, c'est la corruption de vos anciens, nous, vos anciens. Nous, vos anciens, nous devons changer afin que votre avenir soit meilleur. Pardonnez à ceux qui disent que les enfants sont casse-pieds. Non ! Non ! Non ! Vous êtes une bénédiction et je vous embrasse et je vous aime tous ! 
La contraception connaîtra toujours des échecs, comme toutes les inventions humaines. Lorsque la contraception ratera, une génération du contrôle des naissances donnera naissance à une génération de l'avortement. La pilule contraceptive est considérée comme un médicament essentiel. Si c'est un médicament, quelle maladie vient-il soigner ? La grossesse est-elle une maladie ? Si c'est un médicament qui est censé soigner, pourquoi des femmes en bonne santé tombent-elles malades du cancer après avoir pris des pilules contraceptives ? Mes chers jeunes, la contraception rend malades des gens bien portants. Les gens purs, il les rend corrompus. Elle nous pousse à regarder les bébés comme une nuisance, pas comme un don. Mes chers jeunes, quiconque vous traitera comme une nuisance, je le combattrai. Je suis contre la contraception parce que je suis pro-enfant. Je suis contre la contraception parce que je suis pro-mamans. Je vous aime, mes chers enfants. Merci à Dieu pour ces mères qui ont donné naissance à des joyaux comme vous ! 
Je sais que beaucoup d'entre vous, mes chers jeunes, ne croient plus en l'Eglise. Vous pensez que l'Eglise ne comprend pas. L'Eglise est autiste – « may sariling mundo ! Les évêques n'écoutent pas. Les évêques prêchent depuis leur tour d'ivoire. Les évêques ignorent ce que vit la majorité des gens. Ils sont distants et inatteignables. » 
En un sens, vous avez raison, mais pas complètement. 
Matanda na kami! Totoong matanda pero ang matanda ay tagapag paalala sa mga bata. Kung puro bata na lang tayong lahat, wala ng magtuturo at magpapaalala sa mga gintong aral ng kahapon. Il y a une sagesse que seuls le grand âge et l'expérience peuvent donner. Nous sommes vieux, mais Dieu nous a faits vieux afin que nous puissions vous rappeler qu'il ne faut pas oublier nos valeurs philippines, les commandements de Dieu et les règles du caractère moral. Vous m'avez dit en plaisantant de teindre mes cheveux pour que je puisse paraître jeune et beau. En plaisantant aussi, mais parlant vrai, je vous ai dit : je ne le ferai pas. Cela m'a pris 51 ans de devenir comme je suis. Je suis fier d'être grisonnant et vieux. Etre vieux, cela me rend différend de vous, mais cela me donne aussi l'occasion de vous rappeler les leçons d'argent du passé et des promesses d'or de la vie à venir.  Ang matanda ay tanda ! Ang matanda ay souvenir vivant. (L'adulte est un livre…) 
 Lorsque nous vous enseignons que la contraception, c'est la corruption, ce n'est pas que nous sommes insensibles au défi de la modernité ou sourds au enquêtes sur le comportement social. Bien au contraire, nous essayons de vous protéger parce que nous savons qu'elle peut vous détruire plus vite que vous ne le pensez. L'Europe est sur la pente descendante. Elle perd son âme parce qu'aujourd'hui elle compte sur l'afflux d'immigrants pour la garder à flot. Elle fait face à un hiver sévère des naissances. Elle perd son identité parce qu'elle n'a pas d'enfants, pas de jeunes pour porter la flamme. En Europe, ils ont commencé avec la contraception, ils ont embrassé la contraception et maintenant ils tuent leurs grands-parents faibles et malades. Paul VI l'a prophétisé : la contraception artificielle peut ouvrir grandes les portes de l'infidélité conjugale et une baisse générale de l'état moral. C'est ce qui se produit en Europe. Nous, vos anciens, nous plaidons pour que vous n'empruntiez pas ce chemin de la corruption morale. Osez être différents ! Osez être meilleurs ! 
Nous voudrions être une économie-tigre, comme les pays voisins. Qu'est-ce qu'un tigre sans dents ? Qu'est-ce que le progrès sans enfants qui rigolent ? Pour qui voulons-nous le progrès – seulement pour nous-mêmes ? Qu'est-ce qu'une victoire au détriment de nos âmes immortelles ? 
Matanda na kami. Kaya kami tumanda para mayroon kayong tanda sa buhay. (Si nous vieillissons c'est pour vous enseigner la vie.) 
Mga apo, mga anak, mga pamangkin at mahal sa buhay. (Le tout-petit, l'enfant, le beau-fils, cette chère vie…) Il n'y a pas de mot Tagalog ou Panganisan pour la contraception parce que non seulement cela va contre Dieu, en outre ce n'est pas philippin.
La contraception, c'est la corruption. La contraception est la mère de l'avortement. La contraception met le plaisir sexuel à bon marché, sans la responsabilité. La contraception dit que les bébés et les enfants sont casse-pieds. La contraception est contre la jeunesse. La contraception est contre les enfants. La contraception est contre nous. 
Combattez la contraception, ou bien nous périrons en tant que nation craignant Dieu. Jeunesse de Panganisan, je vous aime. Parce que je vous aime, je combattrai la contraception. Cette bataille est pour vous et je me bats pour amour de vous. 
PAROLE D'EVEQUE Depuis la cathédrale de Saint-Jean l'Evangéliste, Dagupan City, 4 août 2012. 
+ Socrates B. Villegas

Archevêque de Lingayen Dagupan
Administrateur apostolique de San Fernando de la Union.
PHILIPINES
via le blog de Jeanne Smits

Partager cet article

Repost 0

commentaires