Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 06:32

« Nous savons que l’authenticité de notre fidélité à l’Evangile se mesure également sur la base de l’attention et de la sollicitude concrète que nous nous efforçons de manifester envers notre prochain, en particulier envers les plus faibles et les exclus.

L’attention à l’autre comporte de désirer son bien, sous tous ses aspects : physique, moral et spirituel. Même si la culture contemporaine semble avoir égaré le sens du bien et du mal, il faut réaffirmer avec force que le bien existe et l’emporte.

La responsabilité envers le prochain signifie alors vouloir le bien d’autrui et l’accomplir, en désirant qu’il s’ouvre à la logique du bien ; s’intéresser à son frère signifie ouvrir les yeux sur ses nécessités, en surmontant la dureté de cœur qui rend aveugle aux souffrances d’autrui.

 

Ainsi, le service caritatif devient une forme privilégiée d’évangélisation à la lumière de l’enseignement de Jésus, qui considérera comme étant fait à lui-même ce que nous aurons fait à nos frères, en particulier à ceux d’entre eux qui sont petits et ignorés. (cf. Mt 25, 40).

 

Il faut harmoniser notre cœur avec le cœur du Christ, afin que le soutien plein d’amour offert aux autres se traduise en participation et en partage conscient de leurs souffrances et de leurs espérances, en rendant ainsi visible, d’une part, la miséricorde infinie de Dieu envers chaque homme, qui brille sur le visage du Christ et, de l’autre, notre foi en Lui.

 

« Nous voulons nous mettre en chemin »

« À me donner par de multiples petits

dépassements de moi-même »

 

 

La rencontre avec l’autre et le fait d’ouvrir son cœur à ses besoins sont une occasion de salut et de béatitude. »

Discours du Pape Benoît XVI

aux membres du Cercle St Pierre le 24 février 2012

 

Benoît XVI insiste ici particulièrement sur la charité, le centre de notre vie chrétienne : « si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante » (1Co 13, 1). Voici donc quelques paroles du Catéchisme de l’Eglise Catholique à propos de la charité :

  • « La charité est la vertu théologale par laquelle nous aimons Dieu par-dessus toute chose pour Lui-même, et notre prochain comme nous-mêmes pour l'amour de Dieu » (article 1822)

 

  • « Jésus fait de la charité le commandement nouveau (Jn 13,34). En aimant les siens " jusqu’à la fin " (Jn 13,1), il manifeste l’amour du Père qu’il reçoit. En s’aimant les uns les autres, les disciples imitent l’amour de Jésus qu’ils reçoivent aussi en eux. C’est pourquoi Jésus dit : " Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez en mon amour " (Jn 15,9). Et encore : " Voici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés " (Jn 15,12). » (article 1823)

 

  • « Fruit de l’Esprit et plénitude de la loi, la charité garde les commandements de Dieu et de son Christ : " Demeurez en mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez en mon amour " (Jn 15, 9-10 ; cf. Mt 22, 40 ; Rm 13, 8-10). » (article 1824)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires