Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 06:24

(solennité de la Chaire de Saint Pierre, prions pour notre pape et notre futur pape!)

  http://ts3.mm.bing.net/th?id=H.4576657934191166&pid=15.1

 

Dans le livre de Thérèse de Lisieux : « Aimer jusqu'à mourir d'Amour  », Thérèse nous livre quelques pensées sur la prière :



  • « Pour moi, la prière, c'est un élan du cœur, c'est un simple regard tourné vers le Ciel, c'est un cri de reconnaissance et d'amour au sein de l'épreuve comme au sein de la joie ; enfin c'est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l'âme et m'unit à Jésus. »



  • Une nuit pendant sa maladie :

  • « Que faites-vous donc ainsi ? Il faudrait essayer de dormir.

  • Je ne puis pas, je souffre trop ! Alors je prie...

  • Et que dites-vous à Jésus ?

  • Je ne lui dis rien, je l'aime. »



  • Le Seigneur instruisit Thérèse dans la prière dès son enfance :



« Un jour une de mes maîtresses de l'Abbaye me demanda ce que je faisais les jours de congé lorsque j'étais seule. Je lui répondis que j'allais derrière mon lit, dans un espace vide qui s'y trouvait et qu'il m'était facile de fermer avec le rideau et que là « je pensais ».

  • Mais à quoi pensez-vous ? me dit-elle.

  • Je pense au bon Dieu, à la vie... à l'éternité, enfin je pense !

 

JE M'ENGAGE A PRENDRE UN TEMPS DE PRIÈRE QUOTIDIEN

 

 

  • La bonne religieuse rit beaucoup de moi, plus tard elle aimait à me rappeler le temps où je pensais, me demandant si je pensais encore... Je comprends maintenant que je faisais oraison sans le savoir et que déjà le bon Dieu m'instruisait en secret. »

  • « C'était dans mon lit que je faisais mes plus profondes oraisons et contrairement à l'épouse des Cantiques j'y trouvais toujours mon Bien-Aimé ! »

  • « Je dois aux belles images (…) une des plus douces joies et des plus fortes impressions qui m'aient excitée à la pratique de la vertu... J'oubliais les heures en les regardant, par exemple : « La petite fleur du Divin Prisonnier » me disait tant de choses que j'en étais plongée. »

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires