Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 06:25

 

Dimanche à 100% avec Lc 15,1-3.11-32

 

 

      Aujourd’hui, l’Eglise nous donne à méditer la parabole du fils prodigue, par laquelle Jésus nous dévoile tout l’Amour miséricordieux de notre Papa du Ciel.

 

Tout cet amour... pour toi ! Accueille-le...

 

       Tu vas me dire : « Je croyais qu’on parlait de la vie fraternelle ? » Oui, oui, j’y viens. Ou plus exactement je suis en plein dans le sujet. Car pour être vraiment frère, sœur, il faut
d’abord que tu sois fils, fille, sinon tes relations avec tes frères risquent de rester bien superficielles...

 

Être fils et fille, c’est quoi exactement ?

 

 

          Ce n’est pas « faire tout bien pour être en règle », comme le frère aîné de la parabole. Celui-là appliquait des règles, cherchait à se rendre « nickel » par la force du poignet... mais il croyait que son père, en retour, lui devait une récompense, un chevreau pour festoyer... Il n’avait pas compris que tout cela était GRATUIT! Avouons que bien souvent on lui ressemble, avec notre envie d’être « en règle » avec Dieu, mais sans nous convertir en profondeur surtout ! Et la conséquence de ce comportement, c’est que je me crois au-dessus de mon frère : « Moi, au moins, je ne fais pas ci ou ça... J’ai tout de même plus de mérite que lui ! ».

 

« Nous voulons partager avec nos frères JF l’expérience de
la vie chrétienne ne fraternité »

 

             Ce n’est pas non plus faire comme le fils cadet au début, qui cherche son bonheur loin de son Père. En se coupant de lui, il se prive aussi d’une vraie relation fraternelle. Il pensait peut-être se faire de vrais amis dans ce pays lointain... Mais loin de son Père il arrive dans un monde où tout est faussé par la séduction, toutes les relations sont superficielles, mondaines comme on dit. Je n’aime pas l’autre mais je l’utilise pour mon bonheur. Ici aussi, on se reconnaît un peu beaucoup dans notre désir de capter l’autre et de faire le tri entre « les gens intéressants » et ceux qui ne le sont pas...

 

     Être fils, le frère cadet l’apprendra au moment où il éprouve les conséquences de son péché, où il découvre sa déchéance, sa « crasse ». Et il va se comporter en fils en laissant son Père l’aimer jusque dans cette faiblesse et cette crasse... Il va laisser tomber son masque de séduction pour entrer dans la vérité de l’Amour...

 

    Ce sera alors au frère aîné d’enlever le masque de « celui qui est bien en règle » pour entrer dans cette gratuité de l’Amour et redevenir fils à son tour...

       Et alors, les deux redeviendront vraiment frères...

 

Et toi, dans lequel des deux frères te reconnais-tu le plus ? Quel est le masque qu’il te faut enlever de ton cœur pour redevenir fils, fille, frère, sœur ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires