Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 06:33

« Nous voulons découvrir notre vocation »

 

 

     « Le désir de Dieu est inscrit dans le cœur de l’homme, car l’homme est créé
par Dieu et pour Dieu ; Dieu ne cesse d’attirer l’homme vers Lui, et ce n’est qu’en Dieu que l’homme trouvera la vérité et le bonheur qu’il ne cesse de chercher. » (CEC 27)

 

    « L’aspect le plus sublime de la dignité humaine se trouve dans cette vocation de l’homme à communier avec Dieu. Cette invitation que Dieu adresse à l’homme de dialoguer avec Lui commence avec l’existence humaine. Car si l’homme existe, c’est que Dieu l’a créé par Amour et, par Amour, ne cesse de lui donner l’être ; et l’homme ne vit pleinement selon la vérité que s’il reconnaît librement cet Amour et s’abandonne à son Créateur. » (Gaudium et Spes 19,1)

 

    Le premier appel qui repose sur la vie de tout homme est l’appel à la vie avec Dieu, la croissance dans la communion d’Amour du Père, du Fils et de l’Esprit. Chercher Dieu, se laisser
trouver par Lui, marcher quotidiennement en sa présence...Ajuster ses pensées, ses paroles et ses actes pour être conforme à cette vérité : Dieu a créé l’homme par Amour et pour l’Amour.

    Toute une partie du Catéchisme porte sur « La vocation de l’homme : la vie dans l’esprit ». Elle commence ainsi : « La vie dans l’Esprit Saint accomplit la vocation de l’homme. Elle est faite de charité divine et de solidarité humaine. Elle est gracieusement accordée comme un Salut. » (CEC 1699)

 

 

    Un court paragraphe résume ce qui est développé par la suite (articles 1700 à 1876). Prenons le temps de lire chacune des phrases, d’en pénétrer le sens, de faire le lien avec ce que nous
vivons aujourd’hui, éclairés par l’Esprit Saint :

« La dignité de la personne humaine s’enracine dans sa création à l’image et à la ressemblance de Dieu ; elle s’accomplit dans sa vocation à la béatitude divine.
Il appartient à l’être humain de se porter librement à cet achèvement. Par ses actes délibérés, la personne humaine se conforme, ou non, au bien promis par Dieu et attesté par la conscience morale.

    Les êtres humains s’édifient eux-mêmes et grandissent de l’intérieur : ils font de toute leur vie sensible et spirituelle un matériau de leur croissance. Avec l’aide de la grâce ils grandissent dans la vertu, évitent le péché et s’ils l’ont commis, s’en remettent comme l’enfant prodigue (cf. Lc 15, 11-31) à la miséricorde de notre Père des Cieux. Ils accèdent ainsi à la perfection de la charité. »

 

    Sur ce chemin de carême, demandons à Dieu la grâce d’entrer davantage dans notre vocation à la béatitude selon son Cœur, en écoutant le Christ nous dire : « Bienheureux ceux qui ont
une âme de pauvre, car le Royaume des cieux est à eux. » (Mt 5,3)

    « Les béatitudes découvrent le but de l’existence humaine, la fin ultime des actes humains : Dieu nous appelle à sa propre béatitude. Cette vocation s’adresse à chacun personnellement, mais aussi à l’ensemble de l’Église, peuple nouveau de ceux qui ont accueilli la promesse et en vivent dans la foi. » (CEC 1719)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires