Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 06:01

LE COMBAT SPIRITUEL 

 

 

Le combat spirituel pour le chrétien se fait très simplement, dans chacun de ses actes quotidiens où s’exerce sa volonté.  Car le combat spirituel est avant tout un combat contre le péché, le sien et celui de la société. Voici un extrait du Catéchisme de l’Eglise Catholique (articles 2520 à 2523) sur le combat que vit chaque chrétien :


« Le Baptême confère à celui qui le reçoit la grâce de la purification de tous les péchés. Mais le baptisé doit continuer à lutter contre la concupiscence de la chair et les convoitises désordonnées. Avec la grâce de Dieu, il y parvient :

par la vertu et le don de chasteté, car la chasteté permet d’aimer d’un cœur droit et sans partage.

– par la pureté d’intention qui consiste à viser la fin véritable de l’homme : D’un œil simple, le baptisé cherche à trouver et à accomplir en toute chose la volonté de Dieu (cf. Rm 12,2 ; Col 1,10).

– par la pureté du regard, extérieur et intérieur ; par la discipline des sentiments et de l’imagination ; par le refus de toute complaisance dans les pensées impures qui inclinent à se détourner de la voie des commandements divins : " La vue éveille la passion chez les insensés " (Sg 15, 5).

– par la prière, « Je croyais que la continence relevait de mes propres forces... forces que je ne me connaissais pas. Et j’étais assez sot pour ne pas savoir que personne ne peut être continent, si tu ne le lui donnes. Et certes, tu l’aurais donné, si de mon gémissement intérieur, j’avais frappé à tes oreilles et si d’une foi solide, j’avais jeté en toi mon souci. » (S. Augustin, conf. 6, 11, 20)

 

« Nous disons non à Satan, à toutes ses œuvres,

et à ses séductions. Nous rejetons le péché

et tout ce qui conduit au mal »

 

 

La pureté demande la pudeur. Celle-ci est une partie intégrante de  la tempérance. La pudeur préserve l’intimité de la personne. Elle désigne le refus de dévoiler ce qui doit rester caché.

Elle est ordonnée à la chasteté dont elle atteste la délicatesse. Elle guide les regards et les gestes conformes à la dignité des personnes et de leur union.

 

                La pudeur protège le mystère des personnes et de leur amour. Elle invite à la patience et à la modération dans la relation amoureuse ; elle demande que soient remplies les conditions du don et de l’engagement définitif de l’homme et de la femme entre eux. La pudeur est modestie. Elle inspire le choix du vêtement. Elle maintient le silence ou le réserve là où transparaît le risque d’une curiosité malsaine. Elle se fait discrétion. Il existe une pudeur des sentiments aussi bien que du corps. Elle proteste, par exemple, contre les explorations " voyeuristes " du corps humain dans certaines publicités, ou contre la sollicitation de certains médias à aller trop loin dans la révélation de confidences intimes. La pudeur inspire une manière de vivre qui permet de résister aux sollicitations de la mode et à la pression des idéologies dominantes. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires