Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 06:01

LE SAVIEZ-VOUS

 

 

    Benoît XVI nous a fait rentrer dans l'année de la foi, pour faire mémoire de ce don merveilleux, nous encourager à en témoigner ouvertement et à mieux connaître et aimer la doctrine de l'Église catholique.

 

    Quelle prière nous propose-t-il officiellement pour cette année ? Le Credo de Nicée-Constantinople, qu'il nous invite à apprendre par cœur et à réciter assez souvent pour qu'il devienne comme une respiration. Toute cette profession de foi est commune aux catholiques, aux orthodoxes et aux protestants, même si ces derniers ne lui donnent pas la même importance.

 

Il fut rédigé au 4ème siècle par nos évêques qui voulaient définir clairement et précisément la foi chrétienne pour lutter contre les multiples hérésies qui avaient cours (comme l'arianisme
ou le pélagisme). Auparavant, chaque région avait en quelque sorte sa profession de foi personnalisée, composée par un évêque local. Lors du concile de Nicée, ils choisirent d'adapter celle de Césarée (en Palestine) pour en créer une unique et commune à tous.

 

Il fut achevé lors du premier concile de Constantinople. C'est un vrai héritage des Pères de l'Église, qui ont choisi avec beaucoup de soin chaque terme pour aider les chrétiens à discerner toute hérésie et rester dans la vérité de la foi, telle qu'elle a été transmise par les apôtres. C'est une synthèse de la Révélation. Il représente aussi notre unité.

 

« Nous disons non à Satan, à toutes ses œuvres,
et à ses séductions. Nous rejetons le péché
et tout ce qui conduit au mal »

 

    Son origine liturgique est baptismale : on y retrouve toutes les questions posées au baptême. Le prier avec sincérité, c'est dire « Oui » à l'Esprit Saint, adhérer à l' Église, le Corps du Christ, c'est donc aussi dire « Non » à Satan et à ses œuvres, avec l'ouverture à la grâce que cela entraîne.

 

Dans le dictionnaire de la liturgie, Dom Robert Legall déclare que prier le Credo de façon communautaire, au cœur de la messe (comme nous le faisons chaque dimanche), amène un renouveau de vie spirituelle. C'est parce qu'il est si central que nous le récitons au moment le plus important de la vie de l'Église : l'Eucharistie, juste après les lectures et le commentaire de l’Évangile.


On conseille également cette prière pendant les exorcismes et les persécutions, car en renouvelant ainsi nos promesses de baptême, nous réaffirmons avec la force que donne
le Saint-Esprit que la foi en Dieu est déjà notre victoire sur les ténèbres.


« Nul ne peut dire : « Jésus est Seigneur »,
s’il n’est avec l’Esprit Saint. » (1 Co 12,3)

Partager cet article

Repost 0

commentaires