Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 06:18

Comment le chrétien dit-il « non » concrètement à Satan,
dans sa vie de tous les jours ?

 

 

    Quand tu lis dans Hébreux 3, au verset 13 : « Exhortez- vous les uns les autres chaque jour, afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché... », alors tu comprends
qu’il faut s’encourager les uns les autres, dans l’amour, avec l’autorité et la fermeté de la Parole.

 

    Qu’est-ce qu’une vie fraternelle dans l’ordre de saint François, sinon s’entraider et se corriger parfois fraternellement, en faisant sienne la parole de l’Esprit-Saint ? Toujours dans Hébreux, versets 7 à 9 : « Aujourd’hui, n’endurcissez pas vos cœurs comme au temps de l’exaspération — Au jour de la mise à l’épreuve dans le désert — Où vos pères me mirent à l’épreuve en cherchant à me sonder. » S’ils étaient révoltés, ces hébreux, c’est qu’ils avaient été attirés par le péché, et à cause de cela ils furent séduits.

 

    Un chrétien attiré par le péché, qui a de la rébellion contre Dieu, est séduit. C’est un chrétien aveuglé sur sa propre condition. Il croit qu’il est droit et juste alors même qu’il est dans l’erreur, complètement, ou partiellement. C’est aussi un chrétien qui a tendance à se croire infaillible. C’est un signe de séduction important, un chrétien qu’on ne peut jamais persuader, qui a toujours raison, qui est catégorique, péremptoire, qui s’emporte et est incapable d’écouter Dieu, d’écouter ses frères, de prendre du temps et du recul. Celui qui parle tout le temps est en très grand danger d’être séduit. Il va être tout le temps en train de s’affirmer, de parler de lui plutôt que de se taire. Dieu, qui peut se servir de
quelqu’un pour lui dire son manque de capacité à écouter, peut être rejeté, soit à travers le visage d’un confrère, soit celui d’un supérieur. Ainsi l’âme séduite manifeste-t-elle des signes
d’orgueil spirituel.

 

L’autre défi du chrétien est de combattre l’attrait pour les richesses matérielles. Dans Mat. 13, verset 12, Jésus dit : « Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole de Dieu, mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses, étouffent la parole et la rendent infructueuse. »

Sera-t-on un vrai chrétien engagé si dans son cœur résident des restes d’amour pour les richesses, ou bien l’attrait des convoitises de ce monde ou les soucis de la vie ? Si les soucis du monde dominent le chrétien au point de le bloquer spirituellement, sans doute est-il l’objet de la séduction de l’ennemi ?


La convoitise, l’orgueil et la vie matérialiste ne viennent pas du Père. Si le chrétien aime trop le monde, il est séduit. Dire « non » au monde — y être mais ne pas en être — c’est dire
« non » à Satan, très concrètement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires