Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 06:20

 

 

    Folie pour le monde mais Sagesse pour Dieu, la croix est un empêchement et une sanction affreuse pour les païens, un obstacle. Pour le croyant, c’est un obstacle changé en moyen, un
chemin de sanctification.

 

   Ta décision est claire et définitive : ce que tu as considéré jusqu’ici comme un obstacle sera dès à présent un moyen ! Tentations, distractions, difficultés intérieures et extérieures, jusqu’ici tout cela t’a arrêté et découragé ; dès lors tout cela te servira de tremplin pour t’élever vers Dieu. De ces gâchis, tu ne verras plus qu’une invitation pressante à t’unir davantage à ton Dieu par un acte de foi, de confiance, d’amour et d’abandon.

 

  Ta décision est claire et définitive : tu te serviras de tes faiblesses pour faire vivre en toi le Christ. Comment ? En dominant les contingences et tous tes adversaires d’autrefois ;
ceux-ci t’aideront dans l’avenir à t’approcher de ton idéal. C’est-à- dire que tu mets tout ton être à la disposition de Dieu, et dès que tu sens que tu perds de vue Jésus à un moment quelconque de ta journée, vite, comme un pèlerin, reviens et dis ce simple mot : « Jésus ! » ou bien « Maman Marie ! »

    De même, lorsque tu sens que ta parole se relâche, que des mots d’envie, de jalousie, de peur, de manque de foi, des mots d’angoisse se projettent du fond de ta gorge pour sortir en abus de langage, en péroraison, en bavardages, en filouteries ou en câlineries vaines, alors, tout de suite et mentalement, cours au pied de la croix et crie : « Jésus ! » Implore : « Jésus ! » Appelle : « Maman Marie ! » Ils viennent, apaisent ton cœur, lissent tes nerfs, calment tes craintes. De jour en jour, d’heure en heure, tu constates que ce sont précisément les moments où l’union à Dieu fait défaut qui sont marqués par des chutes.

 

    Pour les lectures, les images, la télé et l’ordinateur, le téléphone, quand tu te retrouves en ces endroits où il est si dur d’honorer Dieu, de lui rester fidèle, appelle ton ange gardien, par
son nom ! Appelle le saint ou la sainte envers qui ta dévotion t’incline, faites ensemble ces trajets incessants parmi ces “moyens modernes de communication”, main dans la main, cœur à cœur, épaule contre épaule.


    Tes moments de repos, tes activités avec tes ami(e)s, tes idées, tes désirs, engendre-les dans le coeur de Dieu. Comment ? Prie, prie toujours et souvent la Très Sainte Vierge qui fera croître en toi son Fils, jusqu’à t’animer d’une ferveur nouvelle. Cette ferveur nouvelle t’amènera à l’eucharistie, qui sera la source et le sommet de ta vie. Tes croix sont lourdes à porter ? Dieu te relève.
Tu es faible ? Jésus, Marie, ton ange gardien, ton saint dévoué, ta sainte aimée t’aident. Chaque croix est un signe de plus de ta foi.

Quel défi pour aujourd'hui ?

Jésus le dit : « Celui qui veut être mon disciple, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive ». Voici déjà un projet de vie qui est à lui seul un défi et c'est bien ce qui fait qu'il attire et vaut la peine d'être vécu. Le chemin de la sainteté est simple mais pas si facile à suivre, n'est-ce pas ? Mais les choses les meilleures ne sont jamais les plus faciles. Réjouissons-nous déjà de savoir que la sainteté n'est pas un idéal haut perché, mais une réalité promise par Dieu
lui-même et donc, par sa grâce, atteignable.

 

 

Il s'agit donc de prendre sa croix pour le suivre. Sans elle, impossible de demeurer dans le bon chemin. Le défi d'aujourd'hui est donc un défi tout simple en deux parties, qui vient prendre place dans ce grand défi qu'est cette Vie qui nous est donnée à vivre.

 

 

DEFI
Aujourd'hui, tu es convoqué pour un défi !


Premier point : Nommer quelle est ma croix aujourd'hui. Car la croix évolue avec moi, puisque nous sommes faits pour cheminer ensemble, il y a celles qui
me purifient, celles qui m'unissent au Christ, celles qui me rendent semblable à lui...
Suis-je capable aujourd'hui de nommer quelle est ma croix que je dois accepter et embrasser pour suivre le Christ ?


Alors, aujourd’hui, je prends un petit temps de silence intérieur pour réfléchir à ce que je vis en ce moment.
Quel est ce lieu, cette personne, cette chose, qui me fait mourir un peu à moi-même et que j'ai tant envie d'ignorer, de fuir, mais par laquelle le Seigneur m'invite à passer ? Pour être son disciple, Il me dit : « Voici pour toi, aujourd'hui, le chemin pour apprendre l'Amour. »
Quelque chose de peut-être très simple ou en apparence tout petit, mais qui pour moi est une épreuve quotidienne, une petite mort, à traverser pour une grande résurrection. Sans doute ai-je besoin des lumières de l'Esprit pour pouvoir la reconnaître avec clarté et la grâce divine m'est absolument nécessaire pour pouvoir l'embrasser. Si Dieu me donne la grâce de pouvoir la nommer précisément, alors je l’écris et la mets dans mon coin prière.

 

Je peux passer à la deuxième partie du défi qui consiste à demander ardemment à Dieu la grâce d'accepter cette croix, de l'embrasser, ou ne serait-ce que l'envie de l'accepter. Et il pourra changer cette mort en chemin de vie, en jaillissement d'amour.

Partager cet article

Repost 0

commentaires