Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 11:56

Après les diverses polémique d’actualité lié à l’homosexualité et l’Eglise (« kiss in » à Lyon, déclaration d’un évêque en Amérique du sud etc.), il nous faut savoir exactement qu’elle est la position de l’Eglise sur se sujet délicat.

Tout d’abord, l’Eglise n’est pas contre les personnes, mais contre les actes mauvais les tendances, les idées, il en est de même pour l’homosexualité. L’Eglise n’est donc pas contre les homosexuels, mais contre l’homosexualité. C’est un point important qu’il nous faut savoir pour toujours faire comprendre que la logique chrétienne est une logique d’Amour, et qu’elle ne peut donc se diriger contre des personnes.

Ensuite, pour savoir ce que dit l’Eglise sur l’homosexualité à proprement parler il nous faut prendre le catéchisme de l’Eglise catholique* :

L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

Et ensuite, pour savoir comment se comporter à leur égard et ce que ces personnes sont appelées à faire :

Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.

Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.

Nous sommes assez loin de l’obscurantisme dans lequel on voudrait nous enfermer, mais plutôt dans une logique de charité et de compassion, il s’agit maintenant de savoir le faire comprendre !






* Référence du catéchisme de l’Eglise Catholique : Troisième partie la vie dans le Christ, deuxième section les dix commandements, chapitre deuxième tu aimeras ton prochain comme toi-même, article 6 le sixième commandements, II la vocation à la chasteté, point 2357, 2358, 2359

Partager cet article

Repost 0

commentaires