Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 06:43

http://redstatewitch.com/wordpress/wp-content/uploads/2011/10/Thomas-Vander-Woude.jpgL'histoire commence lorsque le Père Thomas Vander Woude, curé de l'église catholique de la Ste Trinité en Virginie, rencontra un jeune couple qui attendait un enfant. Une amniosynthèse leur avait révélé que l'enfant était trisomique et ils voulaient l'avorter. Il leur proposa alors de leur trouver une famille d'adoption, auquel cas le jeune couple acceptait de ne pas avorter l'enfant.

Mais il fallait faire vite, car la femme était proche des 24 semaines de grossesse, qui sont la limite pour un avortement légal en Virginie....

La suite du témoignage ici

(la photo n'est pas celle du père Thomas Vander, mais de son père. Vous comprendrez pourquoi à la fin de cet article)

 

  via le blog de Jeanne smits

 

Lorsque le révérend Thomas Vander Woude entendit parler d'un jeune couple qui planifiait de faire avorter leur enfant à naître diagnostiqué avec le syndrome de Down, il tendit la main et offrit un contrat : si les parents acceptaient de donner leur enfant en adoption, il trouverait une famille adoptive approprié - See more at: http://www.cqv.qc.ca/fr/une-histoire-magnifique-un-enfant-naitre-trisomique-sauve-de-lavortement-par-de-nombreuses-familles#sthash.C6WBFN4G.dpuf

Lorsque le révérend Thomas Vander Woude entendit parler d'un jeune couple qui planifiait de faire avorter leur enfant à naître diagnostiqué avec le syndrome de Down, il tendit la main et offrit un contrat : si les parents acceptaient de donner leur enfant en adoption, il trouverait une famille adoptive appropriée.

Mais il fallait agir vite.

La femme, qui n'a pas été identifiée pour respecter sa vie privée et sa sécurité, en était à un peu moins de six mois de grossesse. Elle vit dans un État qui interdit l'avortement après 24 semaines — ce qui voulait dire qu'il avait peu de temps pour trouver une famille prête à s’engager pour toute la vie.

Le Père Vander Woude, pasteur principal à l’église catholique Sainte Trinité à Gainesville, en Virginie, s'est approché d'un bénévole qui avait contribué à gérer la page des médias sociaux de l’église, et elle fit un appel urgent sur ​​Facebook le lundi matin.

« Il y avait un couple dans un autre État qui a contacté une agence d'adoption à la recherche d'une famille pour adopter leur enfant à naître atteint du syndrome de Down. Si aucun couple intéressé n'a été trouvé  aujourd'hui, ils envisagent de faire avorter leur bébé. Si vous souhaitez adopter ce bébé, s'il vous plaît, contacter le Père. V.W. IMMÉDIATEMENT », disait le message. « Nous demandons à tous de prier pour ce bébé et la mère pour un don de sagesse, que ce couple prenne conscience de l'importance de la vie humaine et de ne pas abandonner ce beau cadeau de Dieu. »

Le message sur Facebook demandait aux gens d'appeler le secrétariat de l’église après 9 h 30 lundi ou d’envoyer un courriel à l'adresse du Père Vander Woude.

Personne ne s'attendait à la réponse qu'ils ont reçue.

- See more at: http://www.cqv.qc.ca/fr/une-histoire-magnifique-un-enfant-naitre-trisomique-sauve-de-lavortement-par-de-nombreuses-familles#sthash.C6WBFN4G.dpuf

Lorsque le révérend Thomas Vander Woude entendit parler d'un jeune couple qui planifiait de faire avorter leur enfant à naître diagnostiqué avec le syndrome de Down, il tendit la main et offrit un contrat : si les parents acceptaient de donner leur enfant en adoption, il trouverait une famille adoptive appropriée.

Mais il fallait agir vite.

La femme, qui n'a pas été identifiée pour respecter sa vie privée et sa sécurité, en était à un peu moins de six mois de grossesse. Elle vit dans un État qui interdit l'avortement après 24 semaines — ce qui voulait dire qu'il avait peu de temps pour trouver une famille prête à s’engager pour toute la vie.

Le Père Vander Woude, pasteur principal à l’église catholique Sainte Trinité à Gainesville, en Virginie, s'est approché d'un bénévole qui avait contribué à gérer la page des médias sociaux de l’église, et elle fit un appel urgent sur ​​Facebook le lundi matin.

« Il y avait un couple dans un autre État qui a contacté une agence d'adoption à la recherche d'une famille pour adopter leur enfant à naître atteint du syndrome de Down. Si aucun couple intéressé n'a été trouvé  aujourd'hui, ils envisagent de faire avorter leur bébé. Si vous souhaitez adopter ce bébé, s'il vous plaît, contacter le Père. V.W. IMMÉDIATEMENT », disait le message. « Nous demandons à tous de prier pour ce bébé et la mère pour un don de sagesse, que ce couple prenne conscience de l'importance de la vie humaine et de ne pas abandonner ce beau cadeau de Dieu. »

Le message sur Facebook demandait aux gens d'appeler le secrétariat de l’église après 9 h 30 lundi ou d’envoyer un courriel à l'adresse du Père Vander Woude.

Personne ne s'attendait à la réponse qu'ils ont reçue.

- See more at: http://www.cqv.qc.ca/fr/une-histoire-magnifique-un-enfant-naitre-trisomique-sauve-de-lavortement-par-de-nombreuses-familles#sthash.C6WBFN4G.dpuf

Lorsque le révérend Thomas Vander Woude entendit parler d'un jeune couple qui planifiait de faire avorter leur enfant à naître diagnostiqué avec le syndrome de Down, il tendit la main et offrit un contrat : si les parents acceptaient de donner leur enfant en adoption, il trouverait une famille adoptive appropriée.

Mais il fallait agir vite.

La femme, qui n'a pas été identifiée pour respecter sa vie privée et sa sécurité, en était à un peu moins de six mois de grossesse. Elle vit dans un État qui interdit l'avortement après 24 semaines — ce qui voulait dire qu'il avait peu de temps pour trouver une famille prête à s’engager pour toute la vie.

Le Père Vander Woude, pasteur principal à l’église catholique Sainte Trinité à Gainesville, en Virginie, s'est approché d'un bénévole qui avait contribué à gérer la page des médias sociaux de l’église, et elle fit un appel urgent sur ​​Facebook le lundi matin.

« Il y avait un couple dans un autre État qui a contacté une agence d'adoption à la recherche d'une famille pour adopter leur enfant à naître atteint du syndrome de Down. Si aucun couple intéressé n'a été trouvé  aujourd'hui, ils envisagent de faire avorter leur bébé. Si vous souhaitez adopter ce bébé, s'il vous plaît, contacter le Père. V.W. IMMÉDIATEMENT », disait le message. « Nous demandons à tous de prier pour ce bébé et la mère pour un don de sagesse, que ce couple prenne conscience de l'importance de la vie humaine et de ne pas abandonner ce beau cadeau de Dieu. »

Le message sur Facebook demandait aux gens d'appeler le secrétariat de l’église après 9 h 30 lundi ou d’envoyer un courriel à l'adresse du Père Vander Woude.

Personne ne s'attendait à la réponse qu'ils ont reçue.

- See more at: http://www.cqv.qc.ca/fr/une-histoire-magnifique-un-enfant-naitre-trisomique-sauve-de-lavortement-par-de-nombreuses-familles#sthash.C6WBFN4G.dpuf

Partager cet article

Repost 0

commentaires