Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 06:00

petite histoire récente rappelant le pouvoir du chapelet:

 

Cet évêque américain en est témoin !


"Le 14 mai dernier, Mgr. William Kerr, très connu aux USA pour sa défense des Droits de l'Homme, repartait vers le Père. Le célèbre tueur en série Ted Bundy l'avait pris comme conseiller spirituel avant de mourir sur la chaise électrique. Mgr Kerr racontait que, pour son premier ministère dans un hôpital, il dût assister un jeune brûlé, agonisant de ses blessures. Plus tard, en 1978, une tâche encore plus épouvantable l’attendait, dans la maison d'étudiantes de Tallahassee, en Floride.

Mgr Kerr avait reçu au milieu de la nuit un appel de la police : Il devait se rendre d'urgence chez ces étudiantes. Quand il arriva, toutes les jeunes filles - sauf une - gisaient sur le sol, mortes ou à demi-mortes, tuées par le fameux tueur, Ted Bundy. Après avoir administré les derniers sacrements à l'étudiante agonisante, Mgr Kerr (alors le père Kerr) parla avec la jeune fille qui s'en était sortie saine et sauve. Le policier chargé du rapport voulait savoir comment elle avait survécu à cette agression brutale. En effet, Ted s'était arrêté sur le seuil de sa chambre, il avait laissé tombé son arme et était parti sans la toucher. Mais la jeune fille ne voulait parler à personne si ce n’est à un prêtre. Le choc l’avait rendue presque catatonique.

Elle raconta au père Kerr qu’avant de partir à l'université, sa mère lui avait fait promettre de dire son chapelet tous les soirs avant de se coucher pour être protégée, même si elle devait s'endormir durant sa prière. Or, c'est ce qu'elle avait fait ce soir-là. Lorsque Ted entra dans sa chambre pour la tuer, la jeune fille tenait encore fermement son chapelet à la main.
Plus tard, Ted avoua à Mgr Kerr que lorsqu'il entra dans la chambre, il lui fut impossible de faire un pas en avant. Il dût laisser tomber son arme et s'enfuir. Telle est la puissance du manteau protecteur de notre Mère ! Telle aussi la sagesse d’une maman qui a su donner à sa fille l’arme efficace du rosaire qui devait lui sauver la vie ! (Rapporté par Domenico Bettinelli et Gabriel Gillen http://www.bettnet.com/blog/index.php) "

Partager cet article

Repost 0

commentaires