Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 06:47

http://d2.yimg.com/sr/img/4/1ef6048e-c67f-35c1-b0a5-cd894eb4744eTony Blair, anglican pratiquant qui s’est converti au catholicisme après quelques critiques sur l’appréhension de sujets de société par Rome, a été le Premier ministre britannique exposant le plus ses convictions religieuses depuis Willam Ewart Gladstone, qui fut le chef du Gouvernement à plusieurs reprises jusqu’en 1898. Time du 9 juin 2008 rapporte le témoignage d’Alastair Campbell, conseiller de Blair, suite à la tuerie, en Ecosse, de seize enfants dans une école : à la question « Que fait votre Dieu de cela ? », posée par Campbell, le Premier ministre répondit : « Ce n’est pas parce que l’homme est mauvais que cela signifie que Dieu n’est pas bon » (2).

 

« La foi fait partie de notre avenir ! La foi et les valeurs qu’elle comporte sont une part essentielle du chantier de la globalisation », selon Sir Anthony Blair, qui affichait comme première cible la malaria qui tue environ 850 000 enfants chaque année. Des lits prophylactiques, protégeant des moustiques, réduiraient ce chiffre macabre. Et c’est là que l’ancien dirigeant politique fait intervenir la religion : « Si les églises, les mosquées et les juifs travaillent main dans la main pour fournir des lits anti-insectes nécessaires pour éliminer le paludisme, combien fantastique ce serait ! Nous verrions la foi à l’œuvre, cela montrerait l’importance de la coopération entre les croyances religieuses, ainsi que ce que la foi peut faire pour le progrès » (3).

 

Le premier ministre anglais se rend prochainement au Nigéria, dans le cadre de sa fondation, pour travailler au rétablissement de la paix au Nigéria, où les conflits entre les musulmans et les chrétiens ne cessent pas.

source : fidepost

Partager cet article

Repost 0

commentaires