Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

/ / /

tau3 

(Brève intro sous forme de notes rapides

pour le  Chapitre de février 2008

 pour les ados et les jeunes

par  Frère Daniel-Marie)

 

 

         Israël est le peuple élu. Il se constitue petit à petit et prend conscience dans l’histoire de la présence de Dieu au milieu de lui ; dans cette histoire, l’arche d’alliance a une importance considérable.

 

         L’arche est au début un coffret où sont renfermées les tables de la Loi, les 10 paroles écrites par Dieu au mont Sinaï pour Moïse, recouvert d’une plaque d’or, le propitiatoire, surmonté de deux chérubim.

      La forme, la mesure, les matériaux, les modalités de construction sont dictées par Dieu : écoute comment doit être le sanctuaire de ton cœur.

 

L’arche est abritée sous une tente et c’est le sanctuaire mobile de la présence de Yahvé.

 

L’arche prolonge la rencontre du Sinaï ; durant les marches au désert, quand Moïse veut discerner la volonté de Yahvé ou quand il veut parler en faveur du peuple (Nb14) Moïse entre dans la Tente ; là, au-dessus de l’Arche, Yahvé converse avec lui comme un homme parle avec son ami (Ex 7,8-10) : proximité de Dieu !

      Dieu est proche : Dieu parle à ton cœur aussi souvent que tu t’approches de lui !

                        

 

Nb 10,33-36 : contexte : conquête de la terre promise ;

Nous voulons nous aussi conquérir d’autres régions sur la terre des vivants, exercer notre ministère baptismal de Rois (…venus pour servir et non pour être servis).

                           

                           

Nb 10,5-6 : Pousse toi aussi ton cri guerrier pour conquérir pour Dieu d’autres régions pour qu’il y habite : d’autres replis de ton cœur, et d’autres cœurs pour son Eglise !

        Ton cri guerrier !!!??? Car « Dieu vomit les tièdes »…

 

         Cela nous montre Yahvé comme un vaillant guerrier qui prend lui-même la tête de son peuple : le passage du Jourdain se fera derrière l’arche. Pour nous aussi c’est Yahvé qui nous ouvre la route. C’est lui qui fait le passage, la pâque. Pâque = passage en hébreu ; c’est pourquoi dans notre arche intérieure nous trouverons Jésus vainqueur de tout mal et nous l’honorerons par nos chants.

      Qu’est-ce qui est impossible pour toi aujourd’hui, là où tu ne peux pas passer ? Fais passer Dieu devant toi.

 

          « Le Seigneur des armées » est au milieu de nous, il est vainqueur de tout mal : péché, peurs, toute injustice subie, etc…

 

1S 4, 4-8 : présence de Dieu qui donne force.

Mais après une défaite, l’arche est prise par les ennemis : il n’y a rien de magique, il faut y mettre son cœur !

« Ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est loin de moi » (Is 29,13).

Dieu ne se laisse pas posséder ; pas de recettes qui marchent tout le temps ; et il nous montre quand nous cherchons les cadeaux de Dieu au lieu de Dieu lui-même !

 

         Or, l’Arche est la Gloire d’Israël :

1 S4, 22 : « la gloire de Dieu a été bannie d’Israël parce que l’arche de Dieu a été prise ».

      Ta gloire pourrait être effacée parce que ton coeur est aux mains de l’ennemi …

 

Mais les ennemis, les Philistins, ont un tas de problèmes avec l’arche parce qu’ils ne sont pas le peuple de l’alliance, et ils ne sont pas purs devant Dieu.

Alors ils doivent la renvoyer aux hébreux, en procession, et avec des offrandes !!!

 

…. Accueil de l’arche avec honneur comme le Roi David sur la montagne de Sion : Jérusalem ; pas dans le temple classique et … vide, à Silo, là où les prêtres continuaient d’officier même quand l’arche était aux mains des Philistins.

Peut-être que notre arche est entre les mains des Philistins : abandons, distractions, lâchetés, erreurs, oublis, ritualisme extérieur, teufs et rallyes  pas très cathos la nuit et petite messe endormie le matin.

 

                  La montagne de Sion : un lieu nouveau dans ta conscience, en posant des actes concrets de décision ! Dieu à la première place ! Fais venir l’arche de Dieu dans le saint des saints de ton être intérieur ! Avec une adoration vraie, sincère !!!

 

2 Sam 6, 1-5 ; 13-23

 

      « Avec des holocaustes » : je brûle devant la présence de Dieu tout ce qui est impur ou formel : je lui fais l’offrande de tout moi-même « Que l’Esprit saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire » (Prière eucharistique)

 

Pour refaire alliance avec Dieu !

Avec solennité, pour rendre la Gloire à notre Dieu !!!

 

      Vous aurez alors, peut-être,  la vison de l’apôtre Jean en Ap 11,19 :

« alors s’ouvrit le temple de Dieu, dans le Ciel, et son arche d’alliance apparut dans le temple ; puis ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres et en tremblement de terre, et la grêle tombait dru… ».

      … la chance de contempler les Régions célestes…

                                     

         Ezékiel et les Prophètes insistent sur le fait que  Dieu est présent dans « le Reste d’Israël »: (Ez 9,1) ;  « Le Reste », c’est :

* la partie du peuple que  Dieu laissera après toutes les purifications ;

* mais aussi, pour aujourd’hui : ce qui reste de nous-mêmes quand Dieu a purifié, émondé…

* et encore, pour l’Eglise : ce qui en restera quand la foi renaîtra de ses cendres : « mais le Fils de l’Homme, quand il viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ? »

 

         Enfin, Jésus est le nouveau propitiatoire Rm 3,25 : Dieu a exposé le Christ comme propitiatoire (couvercle de l’arche) par son propre sang moyennant la foi : il voulait montrer sa justice au temps présent afin d’être juste et de justifier celui qui se réclame de la foi en Jésus-Christ.

 

      Tu vois : cette présence de Dieu part d’un objet, l’arche d’alliance et passe ensuite à la personne de Jésus lui-même.

De la même façon elle passe pour toi d’un culte extérieur à la vie de Jésus en toi : « Désormais ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi… ».

        Et comme Marie, premier tabernacle de Jésus, tu deviens toi-même l’Arche d’Alliance dans le peuple en marche : l’Eglise son épouse bien-aimée, « qui suit l’agneau partout où il va … » (Ap).

 

BONNE ROUTE, TABERNACLE DE DIEU,

ET PORTE DU FRUIT APRES CE CHAPITRE !!!


Frère Daniel Marie 

Partager cette page

Repost 0
Published by