Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 15:00
Voici donc la première partie de ce programme spécial carême:

passion-of-the-christ 

Père pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font

Lc 23,33-34
A cette heure, Jésus est cloué sur la croix, là où il donne tout, là où est manifesté tout Son amour.

Sur cette croix qu'Il accepte par amour, les soldats l'y fixent avec des marteaux et des clous.
Imaginez la souffrance physique de Jésus alors qu'Il est déjà tombé trois fois d'épuisement et de douleur pour la monter jusque là.

Mais aussi la souffrance morale, l'abandon de la plupart de ses plus proches amis, la soufrance de ceux qui restent dont Sa mère.
Quand la mystique franciscaine bhse Angèle de Foligno contemple la Passion de Jésus, elle dit que Jésus voyait aussi la colère et la haine dans le coeur de ses bourreaux, ceux pour qui Il acceptait de mourir.
Ce sont nos péchés qui Le crucifient.
Son coeur est déjà brisé avant que la lance ne l'aie transpercé!

Et voici les paroles qui jaillissent de ses lèvres:
"Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font!"

Ces paroles que Marie Sa mère recueille au pied de la croix. Elles jaillissent de Ses lèvres, car elles jaillissent de ce coeur brisé d'amour, ce coeur de Dieu qui est miséricorde et qui fait miséricorde.

miséricorde vient du latin misereri = avoir pitié et cors =  coeur : c'est ce mouvement du coeur qui se fend, qui se brise d'amour pour l'autre dans son malheur.

Ces paroles débordent de son coeur car les paroles du juste sont celles du coeur.
Cette miséricorde, cet amour de Dieu qui éclate sur la croix, dans ces paroles alors qu'Il a les mains transpercées et que Son sang s'écoule de toute part, on la retrouve dans le sacrement de confession, où en se réconciliant avec Dieu, on est recouvert mystiquement du sang précieux de Jésus, ce sang versé qui pardonne et lave nos péchés. Le sacrement de la réconciliation, lui aussi débordement de la miséricorde divine.

Le pardon est la consommation du don! Là est toute la Miséricorde de Dieu, le don parfait!
Et Dieu m'appelle moi aussi à accueillir ce don de la miséricorde et à en vivre en faisant moi aussi miséricorde aux autre à Sa mesure à Lui par la force de son Esprit, avec le soutien donné par Sa sainte mère, l'Immaculée!

"ils ne savent pas ce qu'ils font", Jésus voit le mal que nous nous faisons et que nous faisons donc à Dieu... et combien aussi nous avons peu conscience du mal que nous faisons à nous-mêmes et aux autres avec notre intelligence humaine blessée à laquelle manque la lumière de l'Esprit. Pour l'homme du monde, la croix est folie et faiblesse, mais, pour celui qui croit, elle est sagesse et puissance de Dieu. Là éclate la vérité sur la présence du mal, et la victoire de Dieu par Son infinie miséricorde.



Repost 0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 10:40
Restons en union de prière!
Pour vivre aussi ce carême ensemble, cette année sur le blog un programme spécial carême:
tout les vendredis à 15h, une courte méditation bien franciscaine!

Vous le savez déjà les deux pôles central de la vie du Christ pour saint François sont la Crèche et la Croix.

Aussi nous aurons un petit texte sur la Passion du Christ où s'est déployée dans l'"invisible" Sa plus grande Gloire, Là où Il nous a ouvert les portes du ciel! Là où Il a tout donné.

C'est inspiré de Saint Bonaventure, un des fameux docteurs de l'Eglise, un franciscain surnommé: "le docteur séraphique"...même le dictionnaire catholique dit que ses textes ont de l'onction. C'est un théologien qui est très pratique, objectif: être embrasé d'amour par Dieu et pour Dieu!

Plus qu'un bronzage intégral qui reste en surface: un cramage intégral en profondeur, que l'Esprit Saint entre au plus profond!

Nous verrons donc la passion du Christ à travers les sept paroles qu'il a prononcé à ce moment là..
                                   
                                      les sept paroles du Christ en croix!




Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 15:06
Le thème? "La justice de Dieu s'est manifestée moyennant la foi au Christ" Rm (3,21-22)

quelques extraits:

je souhaite m’arrêter sur le sens du mot « justice » qui dans le langage commun revient à « donner à chacun ce qui lui est dû...Or ce qui est essentiel pour l’homme ne peut être garanti par la loi.
 Pour qu’il puisse jouir d’une vie en plénitude il lui faut quelque chose de plus intime, de plus personnel et qui ne peut être accordé que gratuitement : nous pourrions dire qu’il s’agit pour l’homme de vivre de cet amour que Dieu seul peut lui communiquer, l’ayant créé à son image et à sa ressemblance.

L’injustice, conséquence du mal, ne vient pas exclusivement de causes extérieures ; elle trouve son origine dans le cœur humain où l’on y découvre les fondements d’une mystérieuse complicité avec le mal....l’homme est fragilisé par une blessure profonde qui diminue sa capacité à entrer en communion avec l’autre. Naturellement ouvert à la réciprocité libre de la communion, il découvre en lui une force de gravité étonnante qui l’amène à se replier sur lui-même, à s’affirmer au-dessus et en opposition aux autres : il s’agit de l’égoïsme, conséquence du péché originel.

Comment l’homme peut-il se libérer de cette tendance égoïste et s’ouvrir à l’amour ?

Face à la justice de la Croix, l’homme peut se révolter car elle manifeste la dépendance de l’homme, sa dépendance vis-à-vis d’un autre pour être pleinement lui-même. Se convertir au Christ, croire à l’Évangile, implique d’abandonner vraiment l’illusion d’être autosuffisant, de découvrir et accepter sa propre indigence ainsi que celle des autres et de Dieu, enfin de découvrir la nécessité de son pardon et de son amitié.


On comprend alors que la foi ne soit pas du tout quelque chose de naturel, de facile et d’évident : il faut être humble pour accepter que quelqu’un d’autre me libère de mon moi et me donne gratuitement en échange son soi. Cela s’accomplit spécifiquement dans les sacrement de la réconciliation et de l’eucharistie. Grâce à l’action du Christ, nous pouvons entrer dans une justice « plus grande », celle de l’amour.

pour lire le message en entier
Repost 0