Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GSF
  • GSF
  • : blog de la fraternité Saint François
  • Contact

Cholettre

Contact

2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 06:07
Quand un bébé mort revient à la vie ...
"Lorsque j'ai reçu le baptême, le Seigneur m'a sortie du tombeau" témoigne Maria Soledad, 57 ans plus tard.

« On m’hospitalisa deux fois et, lors de la dernière hospitalisation, le médecin dit à ma mère : « Ramenez votre fille à la maison parce que nous ne pouvons rien pour elle …» (...)   Vers une heure de l’après-midi, ma mère court avec le bébé jusqu’à une pharmacie proche, espérant y trouver une aide. Je ne réagissais pas, j’étais mourante et ils n’ont rien pu faire à la pharmacie. [Puis] elle s’arrête  dans une boutique familiale et avertit frères et oncles que j’étais dans un état grave, et elle m’a portée à la maison dans ses bras. Aussitôt sont arrivées ma grand-mère et ma sœur. (...) A un moment, ma mère tombe par terre, évanouie.  Aussitôt, les voisins commencent à préparer une table pour  me changer et me veiller, me considérant comme morte. Un couple de voisins emmène ma mère dans la chambre, où il y avait une image de la Vierge de Lourdes. Ma mère raconte qu’elle a imploré en sanglotant la Vierge d’intercéder auprès de Dieu, afin que je  ne m’en aille pas. »

Mais sa tante présente, n'a qu'une chose en tête : baptiser l'enfant. 
 

« Il était près de 14 h, le 25 janvier 1957, quand ma tante me prend sur  la table, court à la paroisse Notre Dame du Carmen  et frappe à la porte. Le prêtre américain Enrique Angerhaus ouvre et écoute la demande impérative « Je vous en prie!  Vous devez baptiser sur-le-champ ma nièce, elle ne respire plus, elle agonise! » Mon corps, totalement froid, ne donnait pas signe de vie. Alors le prêtre prépare les objets, sort le Saintes Huiles. Les gens qui étaient dans la maison, ont couru derrière ma tante et il y a beaucoup de monde dans l’église. (...) «  J’ai pris une respiration profonde, puis une autre au moment où, au-dessus des fonds baptismaux, on me versa sur la tête l’eau bénite. Le prêtre, sous le choc comme tous ceux qui étaient présents, m’a soulevée, les bras en l’air, face à l’assemblée, a  dit : « Le Seigneur a  montré sa miséricorde envers elle et l’a ramenée à la vie ! » Lorsque j’ai reçu le baptême, le Seigneur m’a sortie du tombeau. Nous en parlons encore avec mes sœurs et je dis que je suis comme Lazare, car le Seigneur m’a sortie du tombeau et je suis revenue à la vie. »

 
«  Dans le baptême, souligne-t-elle pour conclure, le Seigneur se manifeste avec une puissance d’amour inimaginable »
 
Via : Aleteia
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires